Special Forces Assault Explosive Ordonance Disposal operator (SF A-EOD)

Dans les conflits actuels, où l’utilisation d’engins explosifs improvisés est une constante, le Gp SF recherche des soldats qui, outre la lourde responsabilité de retrouver ces explosifs et de les rendre inoffensifs, peuvent également être intégrés mentalement, physiquement et tactiquement à une mission des Forces spéciales, ensemble avec les opérateurs SF.

Capacités A-EOD

Outre ses capacités physiques et mentales, ils doivent disposer des capacités techniques et des compétences linguistiques suffisantes pour réussir des formations internationales. Le Gp SF préfère les sous-officiers, car le EOD de SF doit pouvoir être déployé en tant que chef d’équipe EOD.

Explosive Ordnance Disposal

La EOD comprend la détection, l’identification, l’évaluation, la conservation, le nettoyage et l’enlèvement des explosifs. En pratique, les opérations EOD concernent des engins explosifs improvisés (IED), des mines, des munitions et des sous-munitions, des obus d’artillerie et des obus de mortier, des grenades à main et à canon, des missiles guidés et des roquettes piégées.

Formation

Les SF Assault EOD suivent un trajet « enablers » au sein du groupe des forces spéciales. Ce processus est une formation et une sélection exigeante sur plusieurs mois, au cours desquelles on enseigne au candidat une forme approfondie d’autonomie pour s’ intégrer dans une équipe de FS. Cette intégration signifie que l’A-EOD peut accompagner les opérateurs de SF tout au long de leurs missions difficiles dans des zones de conflit présentant un risque élevé d’IED.